Le rôle actif de l’équipe de direction lors de l’examen de synthèse au doctorat : conseils et astuces

Dans ce numéro, Constance Denis et Josée-Anne Côté, conseillères pédagogiques et chargées de cours à l’Université de Sherbrooke, discutent de l’examen de synthèse au doctorat. Elles partagent des conseils à l’équipe de direction pour jouer un rôle actif dans l’encadrement à la réussite des personnes étudiantes.

Mise en situation

Fatima est une enseignante-chercheuse expérimentée qui est responsable de l’encadrement au doctorat de Malik, un étudiant talentueux. Pour Fatima, c’est une nouvelle aventure, car c’est la première fois qu’elle encadre une thèse de doctorat. Jusqu’à présent, le climat de travail est sain et les relations interpersonnelles sont bien établies. Fatima et Malik se font confiance mutuellement et sont honnêtes l’un envers l’autre. Pour couronner le tout, Malik brille par ses performances académiques. Cependant, une étape décisive approche : l’examen de synthèse. Malik se sent anxieux concernant cette évaluation déterminante pour la suite de son parcours. Comme le français n’est pas sa langue maternelle et qu’il ne pourra pas contacter Fatima durant l’examen, il cherche des repères et souhaite se préparer minutieusement. Malik a commencé à questionner ses collègues, mais il a réalisé bien vite qu’il manque d’occasion d’échanger. Se souvenant avec empathie de son propre examen de synthèse, Fatima comprend parfaitement les émotions de Malik et souhaite le rassurer. Malgré son expérience personnelle, Fatima se sent démunie quant aux ressources à sa disposition pour encadrer Malik de manière optimale. En dehors des documents officiels présentant l’examen de synthèse et de sa propre expérience en tant qu’étudiante, Fatima se demande comment accompagner au mieux Malik pour cette étape importante.

Pourquoi?

Cinq raisons d’encadrer les personnes étudiantes à chaque étape de leur examen de synthèse

  1. L'encadrement permet à la personne enseignante d'évaluer la maîtrise conceptuelle du domaine d’étude et les compétences de recherche mobilisées par les personnes étudiantes (Guloy et al., 2020).

  2. La personne enseignante joue un rôle actif dans la réduction de l'anxiété, les aidant ainsi à surmonter les défis de l'examen de synthèse (Capello, 2023; Lambert-Chan, 2012; Shields, 2015). 

  3. La clarification des critères d'évaluation par la personne enseignante prévient l'abandon et les délais prolongés des études doctorales en diminuant les incertitudes (Guloy et al., 2020).

  4. L'implication de la personne enseignante dans la composition du jury et la préparation des questions personnalise l'examen de synthèse pour répondre aux intérêts de la personne étudiante et lui permettre une contribution originale à son domaine de recherche (Allard et al., 2021).

  5. La personne enseignante facilite une transition réussie pour les personnes étudiantes, renforçant leur confiance, leur enculturation et leur engagement (Allard et al., 2021; Guloy et al., 2020).

Quoi?

En quoi consiste l'examen de synthèse

L’examen de synthèse, intégré à la plupart des programmes de doctorat, évalue la capacité de la personne étudiante à poursuivre ses études en démontrant une maîtrise conceptuelle approfondie de son domaine et des compétences en recherche, telles que la lecture et l’analyse. Sa forme varie, mais généralement, il comprend une partie écrite avec deux à trois questions, suivie d’une présentation orale et d’une période d’échanges avec le jury. L’évaluation se divise en trois niveaux : réussite, ajournement (avec possibilité de reprise) — et échec. Cet examen, se déroulant vers la fin de la deuxième année, est décisif pour la poursuite du doctorat (Côté et Denis, 2023).

Ce que nous dit la recherche

Quel rôle joue l'encadrement dans le démystification de l'examen de synthèse

Figure Examen de synthèse dans les universités canadiennesLa littérature scientifique montre l’importance de l’encadrement à la recherche dans le parcours doctoral, mais il est rarement question de son importance lors de l’examen de synthèse, et ce, malgré son caractère anxiogène, déterminant, et le manque d’informations formelles disponibles sur le sujet (Shields, 2015). Pourtant, l’examen de synthèse est une pratique courante dans les programmes de doctorats des universités canadiennes (Côté et Denis, 2023), souvent comparé à un rite de passage (Shields, 2015). Les appellations, la forme et les résultats possibles diffèrent d’une université à l’autre.

(Cliquez sur l'image pour la consulter en plus grand format)

Comment?

Comment encadrer les personnes étudiantes lors de l’examen de synthèse ? 

À partir du vécu des personnes étudiantes ayant réalisé l’examen de synthèse dans le cadre du programme de doctorat en éducation de l’Université de Sherbrooke (Côté et Denis, 2023) et du livre de Belleville (2014), une liste de conseils est proposée pour les équipes de direction :

L’équipe de direction joue un rôle essentiel avant l’examen de synthèse. 

Cet examen nécessite des discussions sur la forme, les critères, les objectifs, et les attentes, incluant potentiellement des échanges sur les questions. Cette période revêt une importance capitale pour encadrer la personne étudiante dans l’évaluation de ses compétences et de son autonomie, sans interaction avec l'équipe de direction.

Comment encadrer les personnes étudiantes AVANT l’examen de synthèse ? 

  • Entamez une communication ouverte sur l’examen de synthèse, en soulignant son rôle et la valeur des échanges avec des experts. 

  • Encouragez la consultation des critères d’évaluation, ainsi que la lecture d’examens antérieurs (Lambert-Chan, 2012). 

  • Favorisez la réflexion de la personne étudiante sur son projet de recherche et l’élaboration de questions potentielles.

L’équipe de direction joue un rôle crucial pendant l’examen de synthèse. 

Bien que les interactions soient souvent minimisées, voire proscrites durant l’examen de synthèse, l’équipe de direction offre un encadrement pratique et émotionnel pour assurer la réussite de la personne étudiante. Vous pouvez l’aider à aborder l’examen de façon organisée et confiante afin d’augmenter ses chances de réussite et de permettre le transfert de ces stratégies dans le parcours doctoral. 

Comment encadrer les personnes étudiantes PENDANT l’examen de synthèse ? 

  • Validez la compréhension des questions de l’examen dès leur réception et acceptez les questions de clarification (Gonsalves et al., 2012). 

  • Encouragez l’autonomie en poussant la personne étudiante à trouver des stratégies d’apprentissage et de rédaction qui lui conviennent.

  • Valorisez les pauses avec la méthode Pomodoro, les activités sportives ou extérieures et les récompenses (Belleville, 2014 ; Gonsalves et al., 2012 ; Lambert-Chan, 2012).

L’équipe de direction joue un rôle crucial avant la soutenance orale de l’examen de synthèse. 

Durant la période d’évaluation, vous pouvez encourager la personne étudiante à prendre du recul et à s’accorder du temps personnel avant de l’aider à identifier certaines lacunes dans le document écrit. La soutenance orale peut être présentée comme un moment privilégié pour discuter avec des personnes expertes du domaine, ouvrant la voie à d’éventuelles collaborations (Shields, 2015).

Comment encadrer les personnes étudiantes AVANT la soutenance orale de l’examen de synthèse?

  • Encouragez la personne étudiante à s’accorder une période de détente et de déconnexion (Gonsalves et al., 2012 ; Lambert-Chan, 2012).

  • Incitez la personne étudiante à se réapproprier les réponses, à identifier les limites et à préparer un support visuel si nécessaire.

  • Encouragez la personne étudiante à être transparente durant la soutenance orale et à discuter de ses choix (Gonsalves et al., 2012).

Le rôle de l’équipe de direction après l’examen de synthèse est de célébrer la réussite de cette épreuve anxiogène, marquant le passage au statut de candidat au doctorat. 

Ce rôle évolue dans le processus, notamment en ce qui touche l’émancipation et l’enculturation. Vous jouez un rôle crucial en fournissant une rétroaction constructive à la personne étudiante concernant ses performances lors de l’examen de synthèse, lui permettant de prendre conscience de ses forces et des axes d’amélioration possibles.

Comment encadrer les personnes étudiantes APRÈS l’examen de synthèse ?

  • Proposez une période de discussion pour réaliser un bilan et conserver des traces des acquis sur les stratégies de rédaction.

  • Encouragez la personne étudiante à réinvestir les éléments de l’examen dans ses travaux ultérieurs (thèse, communications ou publications).

  • Évaluez les options possibles, comme la réorientation de la recherche ou la révision de la problématique, en fonction des discussions.

  • Proposez des opportunités de réseautage ou de publication d’articles scientifiques, pour renforcer son expérience du domaine de recherche.

Finalement, l’encadrement par l’équipe de direction est essentiel à chaque étape de l’examen de synthèse. Ce dernier gagne à être préparé en aval, et ce, rapidement après le début du parcours doctoral afin d’assurer la réussite de la personne étudiante.

Références

Allard, E., Leclerc-Loiselle, J., Lavallée, A., Vinette, B. et Larue, C. (2021). PhD nursing students’ changing needs relative to the comprehensive doctoral examination. Nurse Education in Practice, 50(102917). https://doi.org/10.1016/j.nepr.2020.102917 

Belleville, G. (2014). Assieds-toi et écris ta thèse ! Trucs pratiques et motivationnels pour la rédaction scientifiquePresses de l’Université de Laval. 

Capello, S. A. (2023). Linking assessments to program outcomes in practitioner-oriented EdD programs: An alternative to comprehensive examinations. Journal of Adult and Continuing Education, 29(1), 25–40. https://journals.sagepub.com/doi/10.1177/14779714221093091

Côté, J.-A. et Denis, C. (2023). Examen de synthèse au doctorat : expériences et conseils. La Revue LEeE. https://doi.org/10.48325/rleee.varia.001.04 

Gonsalves, V. M., Georges, L. S. et Huss, M. T. (2012). Preparing for comprehensive exams. Dans P. J. Giordano, S. F. Davis, C. A. Licht, P. J. Giordano, S. F. Davis, C. A. Licht (dir.), Your graduate training in psychology: Effective strategies for success (p. 203-215). Sage Publications. https://doi.org/10.4135/9781452240527 

Guloy, S., Hum, G. et D. Kevin O’Neill, D. K. (2020). Voices at the gate: Faculty members’ and students’ differing perspectives on the purposes of the PhD comprehensive examination. Assessment & Evaluation in Higher Education, 45(2), 279-291. https://doi.org/10.1080/02602938.2019.1637819

Lambert-Chan, M. (2012). Petit guide de survie des étudiants. Presses de l’Université de Montréal. 

Shields, S. S. (2015). Like Climbing Jacob's Ladder: An art-based exploration of the comprehensive exam process. Arts and humanities in higher education, 14(2), 206-227. https://doi.org/10.1177/1474022214556001 

Pour en savoir plus

Beaupré-Lavallée, A. et Béland, S. (animateurs) (2022, 20 mars). L’encadrement à la maîtrise et au doctorat avec Christelle Lison et Isabelle Skakni [Épisode de balado]. Dans Au sujet des sciences humaines et sociales… https://podcasts.apple.com/us/podcast/au-sujet-des-sciences-humaines-et-sociales/id1546167039

Bégin, C. (2018). Encadrer aux cycles supérieurs. Étapes, problèmes et interventions. Presses de l’Université du Québec.

Da Costa, G. [SurvivreauxSciencesHumaines Prof 2.0] (2020, 28 mars). Préparer et réussir son examen de synthèse : les bases incontournables PH.D. [Vidéo] YouTube. https://www.youtube.com/watch?v=QhV-mLZ5nO0

Denis, C. (2020). Pratiques d’encadrement à la recherche au doctorat en contexte francophone nord-américain : à la découverte de balises [Thèse de doctorat, Université de Sherbrooke]. http://hdl.handle.net/11143/17357

Lison, C. (2021, 7 décembre). Encadrer un.e étudiant.e en mémoire ou en thèse : ça s’apprend !? [Webinaire]. Association internationale de pédagogie universitaire (AIPU). https://tube.switch.ch/videos/2wesgWnvHT

 

 

D'autres questions à explorer

  • Quel rôle l’équipe de direction de recherche joue-t-elle dans l’expérience vécue par la personne étudiante lors des différentes évaluations aux cycles supérieurs ?

  • Dans quelle mesure l’examen de synthèse au doctorat permet-il d’évaluer les compétences en recherche des personnes étudiantes ?

  • Comment revoir la structure des évaluations au doctorat pour créer une expérience plus authentique et significative pour les personnes étudiantes aux cycles supérieurs ? 

Notices biographiques

Constance DenisConstance Denis, Ph. D., est conseillère pédagogique à l’usage pédagogique du numérique à la Faculté d’éducation de l’Université de Sherbrooke. Elle participe au développement et à la mise en ligne de ressources pédagogiques à l’intention des personnes conseillères pédagogiques de l’enseignement supérieur du Québec chez i-mersion CP. Diplômée en 2020 au doctorat en éducation, elle s’est principalement intéressée à l’encadrement aux cycles supérieurs et plus précisément à l’alliance pédagogique que forment l’équipe de direction et la personne doctorante. Elle enseigne une activité pédagogique portant sur cette thématique au microprogramme de troisième cycle en pédagogique de l’enseignement supérieur.

 

Josée-Anne Côté

Josée-Anne Côté, Ph. D., est conseillère pédagogique à la Faculté de droit de l’Université de Sherbrooke. Elle est dévouée à l’amélioration de l’enseignement supérieur. Elle se spécialise en évaluation des apprentissages, qu’elle enseigne depuis 2018 dans les programmes de Baccalauréat en enseignement au secondaire et de Maîtrise qualifiante en enseignement au secondaire. Diplômée en 2023 du doctorat en éducation, Josée-Anne est reconnue pour son engagement à promouvoir des projets pédagogiques novateurs favorisant le développement professionnel des personnes enseignantes de l’enseignement supérieur. 

 

Mentions de responsabilité

Cette capsule est une production de la Direction du soutien aux études et des bibliothèques (DSEB) en collaboration avec le Groupe d’intervention et d’innovation pédagogique (GRIIP)
Comité éditorial : Marie-Christine Dion, Isabelle Gallard, Marie-Ève Gonthier, Alain Huot, Céline Leblanc et Brigitte Pilon 
Coordination : Marie-Michèle Lemieux
Rédaction : Constance Denis et Josée-Anne Côté
Correction : Isabelle Brochu et Dominique Papin

Thème(s)