Ajouter un commentaire

Autoévaluation et autorégulation : deux habiletés favorables aux apprentissages en profondeur [vol. 8 - no 1]

Pour les étudiants, des apprentissages en profondeur peuvent être réalisés grâce à l’autoévaluation et l’autorégulation. Dans ce numéro, Chantal Roussel, professeure à l’Université du Québec à Rimouski (UQAR), présente ces deux habiletés qui offrent un fort potentiel pédagogique tant pour les enseignants que pour les étudiants. 

Chantal Roussel est professeure à l’Université du Québec à Rimouski.  Elle s’intéresse principalement à l’évaluation des apprentissages dans une approche par compétences et à l’utilisation du manuel numérique en enseignement postsecondaire.  La formation professionnelle ainsi que la reconnaissance des acquis et des compétences sont des thèmes qui l’animent en tant que chercheure.

►Télécharger ce numéro du Tableau [PDF]

Glossaire, vol. 8 no 1

  • Grille d’évaluation : Outil de jugement qui se compose essentiellement de critères accompagnés d’une échelle d’appréciation. Les échelles descriptives et les listes de vérification sont en quelque sorte des grilles d’évaluation.
  • Échelle descriptive : Document comprenant une série d’indicateurs décrivant différents niveaux de qualité d’une tâche selon un continuum de trois à six échelons (Durand et Chouinard, 2006).
  • Liste de vérification : Il s’agit d’un outil particulièrement utile dans certaines situations qui peuvent être décomposées en plusieurs sous-tâches ou en étapes bien identifiées. Il ne s’agit pas d’un outil de jugement, mais plutôt d’un instrument de consignation de faits divers dont on signale la présence ou l’absence (Scallon, 2004).
  • Les critères et indicateurs d’évaluation : Le choix de critères et d’indicateurs permet de cibler ses observations sur les aspects les plus importants de la tâche réalisée Critères : Repères servant de base à notre jugement. Ils précisent ce que l’on attend, sur quel aspect portera ce jugement Indicateurs : Ce sont les signes qui témoignent de l’existence d’un phénomène, d’un effet. Ils sont observables, concrets et constituent les données que l’on va recueillir. Ils sont quantitatifs (nombre ou taux) ou qualitatifs (CRES, 2004).

Références du glossaire

CRES. (2004). Comment rédiger des critères et des indicateurs d’évaluation? et mesurer des effets de nos actions de prévention ou d’éducation pour la santé…. Montpellier.

Durand, M.-J. et Chouinard, R. (2006). L'évaluation des apprentissages. De la planification de la démarche à la communication des résultats. Montréal: Éditions Hurtubise HMH ltée.

Scallon, G. (2004). L'évaluation des apprentissages dans une approche par compétences. Saint-Laurent (Montréal): Éditions du renouveau pédagogique.

Thématiques: 

Étiquettes: 

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées de spam.
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.

À propos

Le Portail du soutien à la pédagogie universitaire est un lieu de convergence de l'information qui vise à mieux faire connaître les initiatives réalisées en soutien à l'enseignement et à l'apprentissage dans le réseau de l'Université du Québec (UQ) et ailleurs. Pour en savoir plus 

Ce site est réalisé en collaboration avec le Groupe d'intervention et d'innovation pédagogique (GRIIP) .

Pour nous joindre pedagogie@uquebec.ca

Abonnez-vous à notre infolettre! ⇒