2.2 Élaborer la structure du programme

Description de l'activité

Cette activité consiste à spécifier les divers types d’activités proposées aux étudiants dans le programme (activités d’apprentissage, activités d’intégration des apprentissages, activités d’évaluation des apprentissages, activités d’encadrement programme, etc.) et à convenir de leur agencement. Le but recherché est de configurer l’ensemble des activités du programme de manière à permettre à chaque étudiant de réaliser un cheminement dans le programme qui favorise le développement des compétences-programme et une intégration optimale de ses apprentissages.

Cette activité nécessite notamment une prise de décision quant aux principes de structuration du programme à privilégier, aux types d’activités à y inclure, à la répartition des crédits dans le programme, aux activités qui sont imposées ou laissées au libre choix de l’étudiant, à la répartition des activités dans le temps et surtout à la répartition des compétences-programme qui seront visées dans les diverses activités du programme.

À l’issue de ce processus, une représentation structurée de l’ensemble des activités du programme devrait être produite sous une forme graphique ou de tableau, au choix de l’équipe du projet d’approche-programme. De plus, il sera possible de déterminer différents types de parcours pouvant être suivis par les étudiants dans le programme.

 

Ressources pour réaliser l'activité

 
Élément de documentation : Référentiel des compétences-programme (ÉD/2.1-1)
 

Ce gabarit permet d’élaborer la structure du programme, c’est-à-dire l’agencement des différentes activités au sein du programme. Cette structure permet, par la suite, de déterminer le cheminement ou les différents cheminements possibles des étudiants dans le programme.
 

Cette ressource a été élaborée par Josianne Basque, professeure en technologie éducative à la TÉLUQ, une constituante du réseau de l’Université du Québec, ainsi que Delia Rogozan, chercheuse au Centre de recherche LICEF de la TÉLUQ, dans le cadre du projet MAPES (Modélisation de l’approche-programme en enseignement supérieur). Celle-ci présente quelques types de structure d’un programme d’études universitaires. Il revient à l’équipe du projet d’approche-programme de choisir un ou plusieurs de ces types ou d’en définir un autre qui soit adapté aux exigences du projet d'approche-programme.
 

Documents : Exemples de structures de programmes d’études (ressources R/2.2-2)

Il s’agit de textes qui présentent des structures de programme élaborées par des membres de l'équipe du projet MAPES dans des projets d'approche-programme :

Structure du programme de génie mécanique à l’École de technologie supérieure
Cette ressource a été élaborée par Sylvie Doré, professeure en génie mécanique à l’École de technologie supérieure (ÉTS) du réseau de l’Université du Québec. À titre d’exemple d’une structure de programme, l’auteure présente brièvement celle du programme de génie mécanique, élaborée dans le cadre d’une révision majeure du programme fondée sur l’approche-programme.  

Structure d’un programme d’études fondée sur le cycle d’apprentissage expérientiel de Kolb
Cette ressource a été élaborée par Josianne Basque, professeure en technologie éducative à la TÉLUQ, dans le cadre du projet MAPES (Modélisation de l’approche-programme en enseignement supérieur). À titre d’exemple d’une structure de programme d’études supérieures, l’auteure présente brièvement celle qui a été élaborée, selon une approche-programme, dans le cadre du projet de recherche intitulée AXIALES (Apprentissage expérientiel intégrée à l’enseignement supérieur) qu’elle a menée il y a quelques années avec une équipe de chercheurs de l’Université du Québec à Montréal. Le projet, financé par le Fonds québécois de recherche sur la société et la culture (FQRSC) et le Ministère de l’Éducation, des Loisirs et des Sports (MELS) du Québec dans le cadre de l’ « Action concertée sur la persévérance et réussite scolaire », visait à développer un modèle de formation universitaire hybride (présence-distance) pour des programmes universitaires à vocation professionnelle dans la perspective de favoriser la persévérance et la réussite des étudiants.
 

Il s’agit d’extraits d’entrevues réalisées auprès d’intervenants ayant expérimenté l'approche-programme en enseignement supérieur et dont les propos portent sur l’élaboration de la structure d’un programme d’études

 

Éléments de documentation à produire

 
Structure du programme (ÉD/2.2-1)
 

Quelques conseils

 

Conseils pour élaborer la structure du programme (conseils C/2.2)

Participation requise des professeurs du programme
Il est impératif que l’ensemble des professeurs du programme participent activement à l’élaboration de la structure du programme. C’est à eux que revient la tâche de faire les liens entre le référentiel de compétences-programme et les différentes activités du programme dont ils auront la responsabilité de leur conception, de leur révision et de leur prestation. En quelque sorte, le travail de planification de leur cours respectifs s’amorce dans cette activité. Le travail d’élaboration de la structure du programme leur permettra également d’avoir une vue d’ensemble sur l’agencement des activités en fonction des différentes compétences cibles qui seront abordées, exercées et évaluées dans chacune. S’il y a redondance, celle-ci sera identifiée explicitement et ils pourront décider si elle s’avère souhaitable ou non au sein du programme.

Complétude du programme par rapport aux compétences-programme
Toutes les compétences/sous-compétences incluses dans le référentiel des compétences-programme devraient être abordées, mises en application et évaluées par au moins une activité d’apprentissage du programme.

Alternance théorie/pratique
Lors de l'élaboration de la structure du programme, il est recommandé d'alterner les activités d'apprentissage théoriques (cours théoriques) et des activités d'apprentissage pratiques (ex. stages) pour une meilleure intégration des apprentissages chez les étudiants du programme. Selon le type de structures considérées (voir la ressource : Quelques types de structure d'un programme d’études), l'alternance peut se réaliser en parallèle (les activités théoriques et pratiques sont réalisées en parallèle), en série (les activités pratiques sont réalisées après les activités théoriques et en référence à ces derniers, ou vice-versa), en interaction (les activités théoriques préparent aux activités pratiques et ces dernières permettent de faire une rétroaction sur les premières), en cycle (les activités théoriques et pratiques sont réalisées en un certain nombre de cycles répétitifs et itératifs).

Intégration des apprentissages
Il est recommandé d'élaborer la structure du programme en l'organisant autour d’activités intégratrices inter- ou multidisciplinaires; il est même possible de considérer ces activités comme un des pivots orientant l'élaboration de la structure du programme.

Conseils généraux pour mener le projet d'approche-programme

 

Schéma de l'activité

Légende

À propos

Le Portail du soutien à la pédagogie universitaire est un lieu de convergence de l'information qui vise à mieux faire connaître les initiatives réalisées en soutien à l'enseignement et à l'apprentissage dans le réseau de l'Université du Québec (UQ) et ailleurs. Pour en savoir plus 

Ce site est réalisé en collaboration avec le Groupe d'intervention et d'innovation pédagogique (GRIIP) .

Pour nous joindre pedagogie@uquebec.ca

Abonnez-vous à notre infolettre! ⇒